S'inscrire à la Newsletter - Recherche sur Prun' - Webmail - Se connecter

lundi 18 février 2019, 19:54:18

pub

Jackette live
-spacer-Ital Tek - Prophet-spacer-

vendredi 05 février 2010 par redac

  • Feed RSS 2.0
  • itunes

Interview One Two

Réalisée par la programmation de Prun' - 2006


Image de Interview One Two

Nantes by FAC 2006

 

Pendant le festival Nantes by FAC, PRUN' était présent sur le campus de Lettres avec son studio mobile.
L'occasion d'interviewer, les artistes et groupes se produisant lors de ces trois jours de festival sous chapiteau.
Découverte de One Two, le duo qui fait parler de lui avec une interview réalisée sur le campus le jeudi 28 septembre 2006.

 

PRUN' : Vous n’êtes pas forcément très connu à Nantes, vous venez de loin. Quelques mots sur votre histoire…
Depuis combien de temps vous exister ?

Séverin : One-Two existe depuis 3 ans.
On a signé il y a un an maintenant. Depuis la sortie de notre album en juin dernier, nous sommes signé sur un label anglais.
Nous avons commencé à jouer en Angleterre et en Allemagne pour être finalement signé sur un label anglais.

PRUN' : C’était une volonté de partir tout de suite à l’étranger, ou c’était le hasard ?

Séverin : Non, comme nous chantons en anglais, les gens ne voulaient pas tellement de nous en France. Alors on est parti.

PRUN' : Et le choix de l’anglais, c’était que vous n’imaginiez pas du tout de chanter en français sur votre musique ?

Frédéric : Je pense qu’il y a deux raisons. Nous avons plutôt une culture musicale pop anglo-saxonne. En outre, nous sommes plus dans la sonorité que dans le sens par rapport, par exemple, à la variété française.
L’anglais se prête mieux à ça. C’est peut-être plus évident.

PRUN' : Lorsqu’on écoute votre album, il y a deux ou trois choses qui ressortent. Il y a les mélodies très importantes…
On voit peut-être parfois ce côté « Beatles ». Plusieurs voix en même temps…
Et puis aussi le côté « rock n’roll dansant», comme ce qui se fait à New York chez DFA. On vous le dit souvent ? C’est quelque chose qui vous fâche ?

Séverin : Ca ne nous fâche pas, c’est pas mal.
En fait, dans l’écriture des morceaux, ce qu’on aime c’est le côté « joie de vivre année 60 » et après dans le son, on aime ce qui est efficace.
On est aussi dans les sons d’aujourd’hui, style LCD Soundsystem, des trucs comme ça.

PRUN' : Vous êtes un groupe festif. Lorsque vous montez sur scène, c’est pour faire danser les gens ?

Frédéric : On essaye.

PRUN' : Vous avez tourné à l’étranger aussi ?

Frédéric : Ces temps-ci, nous faisons une tournée en Europe pour notre album.
Nous avons joué à Paris avant-hier et là on part en Italie.

PRUN' : Et les réactions ? C’est spécial le public étranger qui regarde des musiciens français ? Ou c’est un public comme les autres ?

Séverin : Ca fait un peu comme pour tous les groupes. Il y a un concert sur trois qui se passe très bien, un concert sur trois où l’on se prend une tôle.
Pour l’instant, les pays que nous aimons bien, ce sont l’Italie, l’Angleterre et l’Allemagne. Ça se passe très bien là-bas.

PRUN' : Vous avez déjà de très bons souvenirs, des concerts magiques où tout a roulé ?

Frédéric : A Berlin, c’était une bonne date, on a joué à quatre heures du matin. Les gens ne connaissaient pas les morceaux mais au bout du troisième, ils reprenaient les refrains en chœur.

Séverin : Ils étaient très bourrés (rires)…

Frédéric : Oui, ils étaient très bourrés, c’était émouvant.
Et le concert d’avant-hier au Bataclan, en première partie des Rapture…
On était content de le faire, ça restera un bon souvenir.

PRUN' : Pour l’instant sur scène, ce sont les morceaux du disque. Est-ce qu’il y a d’autres morceaux qui sont prêts et que vous jouez déjà ? Ou bien vous vous en tenez au disque et vous verrez ce qu’il se passe après ?

Frédéric : On joue plutôt les morceaux de l’album sur scène. On joue aussi quelques nouveautés car en ce moment on compose pour le deuxième album. Ce sont majoritairement des morceaux du premier album.

PRUN' : Et la composition, c’est quand vous "boeufez" ? Le magnéto tourne et après vous faites le tri ? Ou c’est très écrit ?

Séverin : Souvent, Frédéric et moi, nous faisons les morceaux et souvent c’est celui qui apporte un début de composition qui chantera le morceau. Après on partage le lead et on travaille ensemble en studio.

PRUN' : Sur scène, le groupe est très sérieux ? Vous jouez ce qui a été répété sans partir dans tous les sens ? Ou bien vous vous laissez aussi de la liberté parce que des fois il y a une note qui est là et on fait durer le morceau ?

Frédéric : Ca dépend des morceaux. Nous en jouons certains de façon très pensée. Sur d’autres, on peut se laissez le temps selon la réaction des gens.

PRUN' : Comme de nombreux groupes, vous avez une page sur Myspace. C’est important pour vous ce média Internet ? Myspace marche beaucoup en ce moment… C’est quelque chose qui a déclenché des opportunités pour vous ?

Séverin : On était déjà signé avant d’être sur Myspace mais ça nous permet une interactivité avec les gens qui nous ont vu.

PRUN' : Surtout, ça permet des relais sur les grands média nationaux, certains commencent à s’intéresser à vous.

Frédéric : Notre morceau n’est plus listé en ce moment, il faut absolument voter pour nous sur Myspace (rires)…

Visitez le myspace de One Two

Interview réalisée par Manu

Share |


© '09-11 Prun' by Capripot & shift.